24 juin 2018

Épisode 11 : Orage funèbre

Dehors, les arbres dansent au rythme soutenu imposé par ce vent venu de nulle part. En une fraction de seconde, la lumière du soleil qui m’avait sorti du sommeil a été engloutie avec l’arrivée d’un orage inattendu. Les particules de sable sont propulsées en l’air, brouillant le ciel et l’assombrissant de nouveau. De hauts nuages gris ont bénéficié de ces conditions favorablement chaotiques pour s’installer au dessus de la ville, comme une armée qui aurait profité de la nuit pour s’installer aux portes de la cité avant de l’assaillir.... [Lire la suite]
Posté par kill keb à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 juin 2018

Épisode 10 : le parc botanique

Quelques semaines à peine sans retourner vers elles et je me sens orphelin des collines qui entourent et protègent la ville. Comme pour remédier à cette carence filiale, cette longue journée de liberté m’offre une nouvelle occasion de les visiter et de les connaître davantage. Il est neuf heures. Le soleil impose déjà sa présence mais cela n’inquiète en rien mon organisme entraîné pour ce défi thermique. Avec toujours la même attention dans la tenue vestimentaire et la cargaison de mon sac, je pars en direction de la première colline... [Lire la suite]
Posté par kill keb à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2018

épisode 9 : Wara yélé bali

On ne choisit pas son nom. On ne choisit pas son nom parce que, bien évidemment, notre patronyme est déterminé avant que notre raison ou notre parole ne soient nôtres. On ne choisit pas son nom parce qu’en venant au Monde, on appartient à ses parents avant de s’appartenir à soi. Nos parents sont alors nos dieux, ils nous ont créé et nous façonnent à leurs images ou selon leurs rêves, de façon bienveillante, maladroite ou malsaine, en fonction de leur expérience de vie et de leurs propres dieux. Il deviennent ensuite nos rois et nos... [Lire la suite]
Posté par kill keb à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2018

épisode 8 : jour de marché

Entre l’Assemblée nationale et la grande Mosquée de Bamako, dans le prolongement d’un parc de stationnement où l’on trouve de nouvelles places alors même que l’endroit est envahi, commence le marché de l’artisanat. En revanche, je ne saurais dire où il finit tant la foule agglutinée limite ma perception de ce nouvel environnement saturé à deux dimensions seulement. Il faut une certaine concentration pour différencier les ruelles, tellement la physionomie du marché change au gré du flux des marcheurs en visite et des marchands en... [Lire la suite]
Posté par kill keb à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 avril 2018

épisode 7: poissons d'avril

Dimanche. Premier jour d’Avril. Je me promène sur les bords du Niger pour balader mon quotidien vers des tableaux toujours plus simples et plus beaux. Je vole des tranches de vie au hasard des gens que je croise et des enfants qui jouent, remplissant ainsi la mienne et trompant l’ennui. Car, le miracle de la Terre d’Afrique se poursuit, et j’oublie le temps de mes escapades que je suis un fugitif. Mes pensées et mes fardeaux disparaissent dans les méandres du fleuve, et chaque îlot que j’observe m’offre une seconde de répit sur les... [Lire la suite]
Posté par kill keb à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mars 2018

épisode 6 : un parfum de mangue

Il y a maintenant deux mois, j’atterrissais en terre malienne, avec d’un côté le rêve secret d’entendre les esprits de l’Afrique et de l’autre le besoin vital de fuir les fantômes de ma douleur ancrée en France. Aujourd’hui, mes fantômes me hantent encore et les esprits me parlent sans que je ne les comprenne. Ou serait-ce que je ne les écoute pas ? Car prisonnier de sa boite crânienne, mon cerveau se paralyse sous la pression de souvenirs qui ne s’estompent pas. Sans envie, on meurt à petit feu. Toutefois, l’Afrique et sa... [Lire la suite]
Posté par kill keb à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 février 2018

épisode 5: samedi à Siby

Après la folle course de la semaine, je m’extirpe de la fièvre de Bamako pour aller découvrir, dans le cadre de mes nouvelles attributions et toujours avec cette curiosité nourricière, le Mali non urbain, sauvage et authentique. Pour la seconde fois de suite, je m’évade vers Siby, un village au pied des massifs rocheux, surgissant soudain au bord de la routé Nationale 5, entre la capitale malienne et la frontière guinéenne.  Samedi. Il est 7 heures 55. Je pars pour cette aventure au cours de laquelle je suis impatient de... [Lire la suite]
Posté par kill keb à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2018

épisode 4: le festival Dogon

Le troisième festival Dogon, qui met en valeur la culture et les savoirs faire dans le domaine médicinal de l'éthnie éponyme, s'est tenu au cours de la semaine qui s'achève aujourd'hui, à Bamako. Une immersion de quelques heures et une rencontre privilégiée avec ces peuples du nord du pays, où les pistes et les dunes de sables dominent les territoires peuls et touaregs. Leurs  chants et leurs tenues ont rendu ce voyage possible par la pensée, puisque aujourd'hui il est malheureusement interdit eu égard au contexte sécuritaire... [Lire la suite]
Posté par kill keb à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2018

épisode 3 : les collines

Laissés derrière moi, la circulation assourdissante et le dédale de ruelles, maintenus à distance par la nature en sursis, laissent place à une large piste rougeâtre, probable héritage volcanique des millénaires passés. Ma mémoire est aussitot propulsée à la vitesse de la lumière de mes ballades ensoleillées sur la ruffe du Salagou que je quittais il y a moins d’une révolution lunaire. Les déchets de plastique noir disparaissent également à mesure que l’on s’approche de la colline qui résiste encore à la progression des quartiers de... [Lire la suite]
Posté par kill keb à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2018

épisode 2 : l'ère carbonique

Deux semaines se sont écoulées depuis mon arrivée de nuit, à l’aéroport international Modibo Keita, dans un ciel si bas qu’il semblait prisonnié au sol par la poussière et la pollution. Fort heureusement l’écrin d’oxydes de carbone qui marque l’arrivée à Bamako ne s’étend pas au-delà de ses frontières fluviales et montagneuses. Ce nouveau dimanche, bien que sans aile, mon dessein est de voyager dans les airs, qu’ils soient saturés ou épargnés par les gaz d’échappement. Malgré ma préférence pour le déplacement athermique,... [Lire la suite]
Posté par kill keb à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]